Parole de lecteur

Publié le par bibliosaintesoulle

Les bourgeois de Calais

Michel Bernard  

L'intrigue débute en 1884, d'un coté Oscar Dewarin (1837/1904), notaire et maire de Calais, de l'autre Auguste Rodin (1840/1917), alors âgé de 44 ans, à la notoriété naissante. Dès leur première rencontre, le courant passe, et Rodin propose rapidement une maquette originale, moderne, en rupture avec les codes de l'époque. le conseil municipal vote un accord quasi unanime.
Les années passent, les élections se suivent et Paul Gustave van Grutten succède à Dewavrin, pendant que Rodin modifie son esquisse, est abandonnée par Camille Claudel et que les délais dérapent alors que l'artiste, mis sur orbite par Claude Monet, et honoré soudain de multiples commandes, se disperse. L'objectif 1889 s'évapore …

Michel Bernard romance ces onze années et ressuscite Rose Beuret, la compagne dévouée de Rodin, Rainer Maria Rilke, son secrétaire, et dévoile progressivement la mystérieuse alchimie propre à la création d'un chef d'oeuvre aujourd'hui mondialement apprécié, mais dont la naissance fut entourée de polémiques comparables à celles qui vilipendèrent le Monument à Balzac commandé par Zola et La Société des Gens de Lettres.
Une fois encore Michel Bernard s'impose avec un ouvrage aussi instructif que passionnant rédigé d'une plume classique et élégante qui livre un émouvant mémorial au couple Dewavrin.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article