Parole de lectrice

Publié le par bibliosaintesoulle

 

Une rose seule

Muriel Barbery

À Kyoto, entre béton et tradition, Rose arrivée chargée de rancune pour un père qui ne s'est jamais manifesté de son vivant , va peu à peu s'adoucir et tomber sous le charme des ikebanas, jardins zen, temples, bistros traditionnels avec saké et bière, et se laisser entraîner dans un monde où le réel importe peu. Et étrangement, à travers un itinéraire de temples et de jardins, imaginé par le défunt, elle va s'approcher de ce père qu'elle n'a jamais connu, "c'est ton âme japonaise qui possède le pouvoir de transformer le désenchantement et l'enfer en un champs de fleurs".......
Un livre dont le ton est très juste, les descriptions de fleurs fascinantes , et la structure très raffinée, où entre chaque chapitre une charmante vieille petite histoire chinoise ou japonaise donne le ton, le titre et le thème du prochain.
Un joli conte où Muriel Barbery réussit superbement à y porter le charme d'un pays auquel je voue un amour particulier. Un charme qui va même finir par métamorphoser la rugueuse et austère Rose , la décongelant et la poussant à "faire un pas de côté" pour l'Amour. Impossible de ne pas penser au merveilleux livre d'Alessandro Baricco , "Soie", un autre occidental qui a réussi le même tour de force. J'avais beaucoup aimé "L'élégance de l'hérisson", de même j'ai bien aimé celui-ci.
« ...quelque part en elle palpitait la fleur. »
«  de quoi le deuil est-il le plus difficile ? de ce qu'on a perdu ou de ce qu'on a jamais eu ? ».

Publié dans Lu pour vous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article