Un livre , un auteur : LONGTEMPS , Erick Orsenna

Publié le par bibliosaintesoulle

 

LE LIVRE : LONGTEMPS

RESUME : Il était une fois Gabriel, un homme marié et fidèle. Pour fuir les tentations, il se consacrait exclusivement à son métier de paix et de racines: les jardins.
Elle s'appelle Elisabeth, c'est la plus belle femme du monde. Hélas, deux enfants l'accompagnent et un époux l'attend: commencent le miracle et la douleur de l'adultère durable. Non les frénésies d'une passade, mais trente-cinq ans d'un voyage éperdu à Séville, Gand et Pékin. Voici le portrait de cet animal indomptable et démodé: un sentiment.

EXTRAIT : Que faire dans la nuit près d'une femme qui pleure? Du bout des doigts toucher ses joues salées? Lui prendre la main droite sans rien dire? Lui proposer de l'eau sucrée ou du tilleul brûlant? Fabriquer pour elle un silence plus doux que des bras et veiller sur elle quand, enfin, en même temps que l'aube arrive, elle cède au sommeil?

CE QUE J’EN PENSE : Voici l'histoire d'un amour sans faille, d'une passion qui défie le temps, les préjugés, ainsi que tout entendement. Elle est écrite avec la légèreté et la poésie qui rendent si subtile l’écriture d’Erik Orsenna mais elle révèle aussi les valeurs de sincérité, de tolérance et de bienveillance tellement indispensables à une relation durable.

Longtemps oui …mais réellement ou dans un doux rêve ????

 

L’AUTEUR : Erik Orsenna

Erik Orsenna, de son vrai nom Éric Arnoult, est un écrivain français né en 1947.
Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et détenteur de deux doctorats en économie ,il devient chercheur et enseignant dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (université de Rouen, université de Paris I, École normale supérieure, London School of Economics). De retour d'Angleterre, il publie son premier roman, "Loyola’s blues" (1974). Il prend pour pseudonyme Orsenna, le nom de la vieille ville du "Rivage des Syrtes" (1951), de Julien Gracq.

En 1981, il devient conseiller au ministère de la Coopération auprès de Jean-Pierre Cot, s’occupant des matières premières et des négociations multilatérales. Il a été la plume de François Mitterrand et conseiller culturel de 1983 à 1984 avant d’être nommé maître des requêtes au Conseil d’État en décembre 1985, puis conseiller d’État en juillet 2000.

Erik Orsenna a reçu le prix Goncourt et le prix Goncourt des lycéens en 1988 pour "L'Exposition coloniale". Ses contes, dont "La grammaire est une chanson douce" (2001), traitent de la langue française. D’autres livres abordent des sujets plus scientifiques ("Portrait du Gulf Stream", 2004) ou économiques ("Voyage aux pays du coton", 2006 ; "L’Avenir de l’eau", 2008 ; "Sur la route du papier", 2012).

De 1995 à 2001, il est président de l’École nationale supérieure du paysage (ENSP). En 2002, il est membre du conseil de surveillance du groupe Canal+ et de celui de Telfrance depuis décembre 2004.
Il est, depuis 2009, président du prix Orange du Livre. Depuis mars 2016, il est ambassadeur de l’Institut Pasteur.Il est élu membre de l’Académie Française en 1998 .


Site officiel : https://www.erik-orsenna.com/

Vous trouverez à la bibliothèque les titres suivants :

Romans : L’exposition coloniale. L’entreprise des Indes Deux étés. Mme Ba. Mali, o Mali. Longtemps. L’origine de nos amours. Briser en nous la mer gelée.

Contes : La grammaire est une chanson douce. La révolte des accents. Et si on dansait : Eloge de la ponctuation. Dernières nouvelles des oiseaux. La fabrique des mots.

Récits et Essais : Petit précis de mondialisation : Voyage au pays du coton / Sur la route du papier.

Voyage au pays des bibliothèques. Beaumarchais : un aventurier de la liberté. La vie, la mort, la vie : Louis Pasteur. La Fontaine, une école buissonnière.

Publié dans Un livre, un auteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article